Séance photos

Cette année, beaucoup de mes arbres ont été rempotés. Il fallait donc garder une trace des changements de pots ou d’implantation. J’ai donc poussé les meubles, sorti les tablettes, nettoyé les pots, branché flash et appareil photos.
Je commence par un petit pin mugo qui fait partie de mes premiers arbres. Je vous ai déjà raconté son histoire.

pin

Je continue avec un autre vétéran, un hêtre commun mené sous la forme d’un radeau. Souvenez-vous !
Prochaine étape : la ligature pour dompter un peu cette crinière désordonnée.

hetre

Poursuivons avec un pin blanc qui a besoin aussi d’être mis en forme,

pin blanc

un chêne pédonculé, présenté ici,

chene

un orme de Chine qui m’a été offert en 2006,

orme chine

et un orme champêtre également en radeau.

radeau ormes

Il y a peu de temps, je postais des photos du Prunus mahaleb, un voici une autre en fin de floraison :

prunus

Ces 3 pins sylvestres sont sans doute mes arbres préférés, je crois que j’ai enfin réussi à les implanter comme je le souhaitais. Il reste encore beaucoup de détails à améliorer. Eux aussi ont déjà fait l’objet d’un post.

3 pins

Les deux charmes qui suivent ont été prélevés dans une pépinière.

Et je termine avec le dernier arbre que j’ai acheté : une aubépine anglaise.

aubepine

Des bonsaï dans la main des géants

titre

La communauté urbaine de Lille nous a invité à poser quelques bonsaï dans les bassins du Jardin des Géants.

alignement

Nous avons donc investi ce jardin pendant tout un weekend avec 15 gros arbres

lille

et une tente pour montrer également des mame.

dos

 

Des démonstrations ont été proposées, nous avons accueilli des bonsaï en détresse et nous avons conseillé leurs propriétaires.
Ce jardin, coincé entre immeubles et voie rapide, offre un espace de détente très sympathique. D’un coté se dresse une forêt de bambous et de l’autre des bassins entourés de murs végétaux.

Du parking initial, il reste quelques arbres

reflet

 

Des géants, par contre, il ne reste que quelques têtes d’osier

et peut-être quelques trésors cachés dans des paniers.

paniers
Voici les arbres que nous avions amenés :
une glycine,

glycine

un groupe de 3 pins sylvestres,

3pins

une foret d’érables de buergerianum,

foret

un pin blanc,

pin

un radeau de hêtres,

hetres

une aubépine,

aubepine

un autre pin blanc,
pinblanc

un charme commun,
charme

un genévrier de Chine,

genevrier

 

un chêne,

chene

une foret d’érables deshojoh créée par 3 membres du club lors d’une exposition en 2007,

foretclub

un buis,

buis

un érable arakawa,

arakawa

un épicéa,

epicea

et un marronnier.

marronnier

Cotoneaster franchetii alias le gigot

Cet arbuste était devenu trop encombrant au bord de l’escalier.

dans la jardin Je me suis donc fait une joie de le prélever :

DCF 1.0
Je l’ai installé dans une caisse pour favoriser l’enracinement mais les branches qui sont restées, n’étaient pas très belles, trop raides et surtout trop verticales.

caisse

Sur le forum Parlons Bonsai, cet arbre a donné des idées à certains artistes :

dessin coto
Il a donc fallut que je fasse de grosses tailles. Le cotoneaster n’est pas rancunier, il bourgeonne très facilement.

mai 2006Par contre, il cicatrise très difficilement. J’ai essayé plusieurs techniques mais sans succès. Les plaies sèchent et ne forment pas de bourrelet de cicatrisation.

cicatrisation

J’ai donc délaissé cet arbre dans un coin du jardin au bon soin de la pluie pendant quelques années ! J’ai failli m’en débarrasser … Je l’ai sorti du panier ou il avait été installé mais j’ai eu un remord …

trasformation

Je ne sais pas trop comment le bois mort évoluera sous le climat du Pas-de-calais mais finalement je suis contente du résultat dans ce pot des anglais Walsall.