Atelier avec Hiromi Tsukuda : 2ème partie

Nous allons suivre ici en détails une greffe sur un taxus. Jean-Luc a laissé pousser ce taxus pendant quelques années en pleine terre et en a profité pour réaliser 2 greffes sur cet arbre.
Il est temps maintenant de le mettre en forme :

taxus

Hiromi propose à Jean-luc de réaliser une 3ème greffe afin de réaliser un arbre plus équilibré.
Il pose les ligatures :

ligature

La branche qui va servir à réaliser la greffe est, elle aussi, ligaturée afin de bien tenir en place. Il est très important qu’elle bouge le moins possible.

preparation greffe

 

Voici la mise en forme terminée pour l’instant.

misenforme

Hiromi pratique une entaille à l’aide d’une scie,

entaille

elle mesure 3 cm sur 3 mm environ.

porte greffe

 

Le greffon est ensuite taillé en biseau également sur 3 cm.

greffon

et placé dans l’entaille.

greffe en place

Il est maintenu en place à l’aide de raphia synthétique.

raphia

et solidement fixé à l’aide de 2 punaises placées au dessus et en dessous.

punaises

Il ne reste plus qu’à mastiquer afin de protéger le greffon.
Cela parait si simple !

Publicités

Atelier avec Hiromi Tsukuda, 1ère partie.

Pour la deuxième fois, Hiromi Tsukuda est venu animer plusieurs ateliers en Europe et c’est avec beaucoup de plaisir que nous l’avons accueilli dans notre club.
Le samedi, nous avons travaillé des arbres de façon individuelle alors que le dimanche nous avons préféré organiser la journée sous forme d’une conférence, accessible à plus de personnes.
Le tour de table a commencé avec Dom qui a soumis un projet de cascade sur un pin blanc.

samedi001

Voici les projets qu’il envisage :
Hiromi délimite 3 zones le long du tronc principal : la première zone qui sera ligaturée pour former la cascade, une partie intermédiaire qui sera nettoyée de sa végétation afin de laisser la lumière accéder à la partie travaillée et enfin une troisième partie qui poussera librement afin de favoriser la circulation de la sève et qui sera coupée plus tard avec la partie intermédiaire quand la cascade sera bien développée.

Ensuite, c’est Eric qui a proposé un pin sylvestre un peu plus élancé.

Hiromi a proposé une idée,

et ayant obtenu le feu vert, a posé les premières ligatures puis a laissé travaillé le propriétaire.

Mayumi, la traductrice, semble effrayée par cette démonstration de force !

samedi031

On reste dans les pins avec un petit prélèvement d’Angélique.

Elle avait du mal à sortir de l’image qu’elle s’était faite en le prélevant. Hiromi lui a proposé deux projets :

Angélique a donc choisi le projet de droite :

C’est ensuite au tour de Michel de présenter un pin rouge :

samedi011

Ce pin a une très belle écorce

La partie supérieure n’a pas été coupée car Michel souhaite la marcotter.

On quitte les pins, pour travailler le Juniperus de Bernard.

Il faut nettoyer, alléger et ligaturer cette longue branche qui forme une semi-cascade. la lumière doit pouvoir pénétrer vers les bourgeons.samedi013

Les détails du tronc sont mis en valeur grâce à une taille et une mise en forme de la partie supérieure.

samedi032

Au tour d’une azalée :

samedi015

Après la floraison, il est possible de réaliser une taille de mise en forme. Cette grosse boule de fleurs en a besoin !
Pour la plus part des arbres, Hiromi a proposé son idée via un dessin :

samedi024

 

La taille est drastique !

samedi017

Ses ligatures nous ont surpris car elles sont courtes et serrées, cela lui permet de donner plus de mouvement et d’éviter la casse, surtout pour les azalées qui sont très fragiles.

samedi018

Frédéric propose ensuite un Juniperus rudimentaire qui n’a pas fait fuir Hiromi.

samedi019

Il pose les grosses ligatures et expliquera ensuite à Frédéric comment bien ligaturer le reste.

Voici le projet :

On termine le tour avec deux azalées de Régine et d’Arlette :

Là encore, la taille est sévère mais cela a fait le bonheur de celles et ceux qui sont repartis avec des boutures.

Ces deux belles azalées ont des feuilles fines et des fleurs de petites tailles.

Cet atelier nous a vraiment apporté beaucoup de satisfaction, M Tsukuda s’est montré très ouvert, désireux de partager et n’a pas hésité pas à répondre à toutes nos questions.
Mais il faut souligner que ce dialogue n’aurait pas été possible sans la présence très efficace de Mayumi. Merci !
Suite au prochain épisode …